Investir dans des places de Parking, pour ou contre ?

0
investir-place-parking-1

Avec la concentration de la circulation urbaine en France, il devient de plus en plus difficile de trouver une place pour se garer sans parler des amendes que l’on peut récolter lorsqu’on stationne un véhicule hors d’un parking et que l’on s’absente quelques minutes pour récupérer des affaires à côté. En effet, puisque chercher un stationnement équivaut aujourd’hui à chercher une aiguille dans une botte de foin, la location de places de parking est devenue un business à part entière. Est-ce une bonne idée de se lancer dans cet investissement ? Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Les avantages de la location des places de Parking

Une fois acquises, les revenus de la location de ces places de parking vous reviendront à vie, de quoi sécuriser votre économie. De plus, l’investissement est moindre comparé aux autres opportunités qui demandent à faire fonctionner tout un mécanisme humain et matériel, comme le cas des restaurants. Une place de parking peut être achetée à 4000€ pourtant, votre chiffre d’affaires peut dépasser le double en quelques mois d’investissement. De plus, il est facile d’obtenir un prêt pour investir dans les places de parking si vous apportez un apport minimal de 2000€. Cela veut dire que l’achat et la location de places de parking peut être envisagé par tous.

investir-place-parking-2

La location de Parking admet quelques inconvénients

Il convient que les places de parking sont censées être des lieux sécurisants pour les véhicules et que vous avez une responsabilité à assumer vis-à-vis du propriétaire du véhicule en cas d’un éventuel incident.  Si vous n’avez trouvé que des places de Parking dans des lieux reculés ou difficile d’accès, il vaut mieux abandonner votre projet parce qu’il faut croire que cela ne vous rapportera pas beaucoup. Par ailleurs, il vaut mieux éviter les quartiers branchés, car si le rendement locatif est presque la même dans les quartiers populaires, aux alentours de 7%, le coût d’acquisition revient plus cher.

About author

No comments