3 pièges à éviter lorsqu’on investit dans la pierre

0
investir-en-scpi

Si l’or laisse quelque peu perplexes les investisseurs quant aux nombreuses difficultés et les risques importants qui existent dans ce secteur, le secteur immobilier lui ne s’embarrasse pas de ces détails. En effet, il est assez rare d’observer la crise dans ce secteur. Cette principale caractéristique du secteur immobilier fait qu’il soit judicieux d’y investir. Toutefois, même dans ce secteur presque idyllique, il existe certains pièges à éviter au moment d’investir. 

 

Quels sont ces pièges ?

 

Un investissement immobilier implique que le bien soit utilisé ultérieurement : pour être revendu, pour habitation, mais plus généralement, pour être loué. La première chose est donc de s’assurer de la capacité d’accueil du bien immobilier, mais surtout, du niveau de la demande et de l’offre en logement dans la zone où il se trouve. Il se peut en effet que la zone où le bien n’intéresse pas les locataires, ou encore que l’offre en logement dans la zone soit très importante. Le piège à éviter est de se laisser facilement séduire par des offres qui d’emblée semblent alléchantes et qui pourtant, pourraient cacher de nombreux vices.
Lors d’un investissement dans un ancien bâtiment, il sera important de déterminer la valeur réelle du bien. Par habitude, il serait facile de penser que plus un bâtiment est vieux, plus sa valeur est élevée. Ce qui n’est pas toujours vrai. De nombreuses vieilles bâtisses présentent d’importantes dégradations, la plupart du temps cachées (conduites d’eau abîmées, une isolation dégradée, etc.) et qui réduisent considérablement la valeur du bien. Il faut donc éviter de se référer uniquement à la valeur mentionnée par les vendeurs, mais entreprendre une évaluation dans les moindres détails du bien (état, attraits de la zone, voisinage, etc.) pour déterminer sa valeur au centime près.
Pour un investissement dans un bien déjà en location, il faudra à tout prix se renseigner sur les impayés, au risque de procéder à de longues et coûteuses démarches pour expulser les locataires, ou avoir à rembourser les dettes et payer les factures de l’ancien propriétaire.

 

About author

No comments