Le tennis professionnel : une galère financière pour beaucoup

0

Les sommes remportées par les meilleurs joueurs de tennis peuvent parfois paraître indécentes. En effet, un joueur comme Novak Djokovic a cumulé plus de 130 millions de dollars de gains depuis le début de sa carrière. Cependant, ce n’est pas le cas de tous les joueurs du circuit et certains rencontrent même des difficultés à ne pas perdre d’argent.

Deux tableaux parallèles

Le circuit de tennis professionnel se compose de deux circuits bien distincts. Le circuit ATP est le principal est c’est celui qui est le plus rémunérateur et le plus médiatisé. Celui qui veut reussir ses paris sportifs tennis devrait donc parier sur ce circuit. En effet, les joueurs qui y évoluent sont les plus connus et donc ceux sur lesquels il est le plus facile de parier. Cependant, on retrouve aussi le circuit challenger qui est bien moins rémunérateur. Les joueurs qui y participent sont généralement bien moins performants et les gains sont alors bien moins élevés. Les joueurs qui évoluent sur le circuit secondaire peuvent avoir quelques occasions d’évoluer sur le circuit principal. Cependant dans ce cas, la pression peut être importante. Ces matchs sont en effet une opportunité de faire évoluer leur carrière en remportant de gros points, mais aussi une bouffée d’oxygène sur le plan financier. Pour un joueur classé au-delà de la 200e place mondiale, une victoire en Grand Chelem peut représenter 50 % de son budget annuel.

Une pression constante pour les mal classés

Pour comprendre la problématique des joueurs de tennis, il faut bien avoir à l’esprit qu’un joueur de tennis dispose de nombreux frais. En effet, il doit généralement payer son hébergement, ses voyages, son staff et ses frais d’inscription aux tournois. Or, des tournois ont lieu dans le monde entier, ce qui les contraint à avoir des dépenses courantes assez importantes, qui s’élèvent généralement à au moins 200 000 dollars par saison. Pour un joueur de tennis professionnel, l’objectif est donc que ses gains en tournoi soient supérieurs à cette somme. Cependant, les gains dans les tournois du circuit challenger sont bien souvent trop bas pour réunir une telle somme. Les joueurs évoluent donc en permanence avec une énorme pression sur les épaules, des mauvais résultats leur empêchant généralement de pouvoir couvrir leurs dépenses. C’est notamment une des raisons qui peuvent pousser certains de ses joueurs à user de pratiques illégales, notamment dans le cadre des matchs truqués.

En conclusion

Si les meilleurs joueurs de tennis au monde n’ont aucun problème financier et accumulent même un niveau de gains assez indécent, ce n’est pas le cas de tous les joueurs du circuit. En effet, les joueurs les plus mal classés, généralement au-delà du top 200 mondial, peuvent même avoir des difficultés à faire face à leurs dépenses, nécessaires pour pouvoir évoluer sur le circuit. Dans ce cas, le risque est qu’ils se laissent tenter par des pratiques illégales telles que les matchs truqués.

About author

No comments